Centrale vapeur : Comparatif 2019 des meilleurs modèles, Comment la choisir ?

La centrale vapeur est LA solution pour un repassage efficace et rapide. Elle permet une économie de temps considérable grâce à sa diffusion de vapeur sur les plis même les plus tenaces. Sur notre site, vous retrouverez les comparatifs les plus détaillés afin de trouver la centrale vapeur qui vous convient. Vous retrouverez ci-dessous les principaux critères à prendre en compte pour bien choisir votre centrale. 

Centrales vapeur : les meilleures ventes du moment

 

Comment choisir la centrale vapeur qui vous convient ?

Pour vous aider dans votre choix face au large choix de modèles qui s’offrent à vous, voyons-y plus clair, et penchons-nous sur 5 critères essentiels :

1. Structure

Selon nous, le premier facteur décisif dans le choix d’un fer est son aspect structurel, qui influence son potentiel et sa capacité réelle pendant le repassage.
Tout d’abord, nous devons préciser qu’il existe deux grands types de fers : les centrales vapeur que nous traitons sur cette page, et ceux avec réservoir intégré.

Voyons donc en détail quelles sont les caractéristiques particulières de la centrale vapeur, ses avantages et inconvénients par rapport aux fers à repasser avec réservoir intégré, après quoi nous analyserons correctement les aspects structurels à évaluer dans le choix de la centrale vapeur.

les Avantages:

  • Longue autonomie grâce à une capacité supérieure à 1 L
  • Plus grande quantité de vapeur fournie
  • Fer à repasser plus léger

les Inconvénients :

  • Moins de liberté de mouvement
  • Plus volumineux
  • Plus bruyant

Pour ceux qui recommandent la centrale vapeur

Choisir une centrale vapeur au lieu d’un réservoir peut être une idée intelligente pour certaines catégories de personnes et de familles. Comme ce type de fer se caractérise principalement par une plus grande autonomie et une plus grande puissance de distribution de vapeur, l’utilisation est recommandée surtout pour ceux qui ont de grands volumes de vêtements à repasser en une seule séance. Ici alors une centrale vapeur est recommandée :

  • Petits ateliers de couture
  • Les familles nombreuses qui ont régulièrement beaucoup d’articles à repasser.
  • Ceux qui ont des agonistes sportifs dans la maison, qui chaque jour ont besoin de vêtements et de linge propres et repassés.
  • Ceux qui travaillent en contact avec des saletés agressives, comme les mécaniciens, par exemple.
  • Ceux qui ont besoin d’une très grande production de vapeur (nous verrons dans le paragraphe consacré à la vapeur pourquoi).

Cela dit, voyons quelles sont les caractéristiques structurelles que nous devons prendre en considération une fois que nous avons décidé d’acheter une centrale vapeur.

Aspects structurels à prendre en considération

La centrale vapeur, est, comme nous l’avons dit, plus encombrant que l’autre type de fer, celui avec réservoir intégré. Cependant, il y a des aspects structurels qui peuvent rendre une centrale vapeur plus agile et maniable qu’un autre fer et que, considérant que les fers de ce type sont utilisés pour de longues séances de travail, il est essentiel d’envisager un confort maximal pendant nos longues séances de repassage. Voyons quelles sont ces caractéristiques.

Dimensions

Les centrales vapeur sont généralement assez encombrantes, mais ce n’est pas nécessairement une caractéristique négative, car les plus grandes dimensions correspondent généralement à une plus grande capacité du réservoir et donc à une plus longue autonomie de travail. De ce point de vue, notre conseil est donc de rechercher un compromis entre l’autonomie de travail dont vous avez besoin et l’espace dont vous disposez pour stocker le fer à repasser.

En ce qui concerne le poids, le fer lui-même n’est généralement pas très lourd, au contraire, les centrales vapeur sont typiquement plus légères que les fers avec réservoir, puisque l’eau est contenue séparément dans la chaudière et non dans le fer lui-même. Manœuvrer le fer à repasser avec une chaudière séparée peut donc aussi être plus facile que de manœuvrer le fer à repasser avec un réservoir.

Poignée

Considérant que vous aurez besoin d’utiliser le fer pendant une heure, une poignée particulièrement confortable et ergonomique peut faire une grande différence en termes de fatigue et de facilité de mouvement.

La présence d’un revêtement antidérapant, qu’il s’agisse du liège traditionnel ou du caoutchouc souple plus moderne, est importante pour deux raisons. D’une part il aide à absorber et sécher la sueur qui peut se former sur la paume de la main, d’autre part il aide à avoir une prise sûre sur le fer et ainsi éviter des accidents désagréables.

Plateforme, ou support de base du fer

Il y a aussi des aspects importants à considérer en ce qui concerne la base de support du fer, c’est-à-dire la plateforme sur laquelle le fer repose dans les intervalles pendant le repassage et lorsqu’il est éteint. Il est préférable de le recouvrir d’un matériau antidérapant et évidemment résistant à la chaleur, généralement un plastique caoutchouté résistant.

Il est en effet important que le fer reste exactement là où nous le plaçons sans glisser, et qu’il ne tombe pas de sa base, question de sécurité!

La base du support peut être plus ou moins inclinée ou plate : cela peut faire la différence lors de séances de repassage plus longues, bien que cela dépende beaucoup de l’endroit où nous plaçons la centrale vapeur. En général, nous pouvons dire que soutenir et prendre le fer est plus confortable et moins fatigant pour notre bras lorsque la base est inclinée.

Enfin, la base peut être équipée d’un système de fixation et d’ancrage du fer que nous recommandons de toujours insérer chaque fois que le fer est au repos ou doit être déplacé. Fixer la plaque sur sa base sert en effet à prévenir la chute accidentelle du fer, ce qui peut endommager vos meubles, les planchers, le fer à repasser lui-même sans parler de vos pieds. S’il y a des enfants dans la maison, alors, c’est une bonne idée de fixer le fer à repasser sur la plaque même si vous êtes temporairement absent pendant le repassage, par exemple pour prendre d’autres vêtements ou répondre à l’interphone.

Pieds

Sous la base, il y a habituellement quatre pieds antidérapants ou plus. Dans les modèles bas de gamme, ces derniers peuvent être manquants et, à notre avis, il s’agit d’un manque plus grave qu’on ne le pense.

Pensez à une centrale en fonctionnement reposant sur un sol très lisse ou sur un tapis, sans pieds antidérapants : un choc accidentel avec le pied peut suffire à faire tomber le fer. Par conséquent, il vaut mieux dépasser en sécurité et choisir un fer à repasser avec une base équipée de pieds antidérapants.

Enrouleurs de câbles

Très souvent sur le corps de la centrale vapeur il y a un système pour enrouler  le câble qui relie la chaudière au fer à repasser, à travers lequel passe la vapeur.

Maintenir le câble en bon état est important pour plusieurs raisons : en plus de simplement maintenir l’ordre et d’éviter les enchevêtrements gênants, le câble bien enveloppé reste plus longtemps sans développer des plis « chroniques », des écailles du revêtement et des torsions qui rendent l’utilisation du fer difficile.

2. Vapeur

Le deuxième facteur que nous considérons comme décisif dans le choix de la centrale vapeur est lié à la production et à la diffusion de vapeur : en effet, la vitesse et l’efficacité du fer à repasser au travail en dépendent.

Les principales différences entre les fers à repasser avec des chaudières séparées et les fers à repasser avec des réservoirs intégrés peuvent être vues dans leur performance de vapeur. Il y a, en particulier, certains paramètres que nous vous suggérons de prendre en considération et que nous résumons dans ce tableau :

Pression

La pression générée dans la chaudière détermine de manière décisive le débit de vapeur, car une pression plus élevée peut pousser une plus grande quantité de vapeur avec plus de force. Une valeur minimale de 3,5 bar, qui ne donne que partiellement des résultats satisfaisants, est utilisée. Les meilleurs fers atteignent jusqu’à 7 bar, mais déjà à 5 bar vous pouvez obtenir des résultats satisfaisants.

Approvisionnement continu

Il s’agit d’un apport continu de vapeur qui dépend directement de la pression générée dans la chaudière. Cette valeur, exprimée en grammes par minute, peut varier de 50 gr/min pour les centrales vapeur bon marché à 120-130 gr/min pour les modèles de plus haut niveau. Nous recommandons en tout cas de considérer 70 gr/min comme la valeur minimale utile, en dessous de laquelle il est possible d’avoir un problème de glissement sur les tissus les plus rigides (comme les jeans).

Course de vapeur

Parfois aussi appelé « super vapeur », c’est le jet de vapeur spécial que l’on peut « tirer » à volonté au moyen d’un déclencheur spécial, et qui est utilisé pour donner une aide supplémentaire lorsque nous devons lisser des plis particulièrement profonds et difficiles.

Comme valeurs de référence, nous disons que nous sommes déjà aux alentours de 200 gr/min, mais les meilleurs modèles atteignent même 400 gr/min.

Vapeur verticale

En plus de ces caractéristiques techniques fondamentales, il y en a une quatrième qui peut être utile à certaines occasions, à savoir la possibilité de fournir de la vapeur même lorsque le fer est soulevé verticalement. Cette possibilité n’est pas toujours présente, elle est généralement associée à de bonnes valeurs de pression dans la chaudière. Pouvoir distribuer la vapeur verticalement nous permet, par exemple, de repasser ou même de refroidir les rideaux suspendus à leur tringle, ou les vêtements et les vestes suspendus à leur cintre.
Pour ceux qui sont particulièrement intéressés par cette fonction, nous recommandons cependant, avant d’acheter une centrale vapeur, de considérer également l’opportunité de choisir un fer vertical.

3. Eau

Le facteur lié à l’eau est fondamental dans le choix d’une centrale vapeur, en effet, ce qui distingue ce type de fer est la capacité de stocker de grandes quantités d’eau, ce qui procure une autonomie de travail beaucoup plus grande que celle des modèles à réservoir intégré.

L’autonomie de repassage, bien sûr, ne dépend pas seulement de la capacité, mais aussi de la quantité de vapeur délivrée, ce qui détermine une consommation plus ou moins rapide de l’alimentation en eau. Cependant, nous pouvons à peu près indiquer ainsi la correspondance entre capacité et autonomie :

  • Moins de 1 L : pas plus de 2 heures. Ces modèles ne sont jamais caractérisés par des valeurs de pression particulièrement élevées et, par conséquent, ont un débit continu ne dépassant pas 100 gr/min.
  • Environ 1 L : une capacité d’environ 1 L garantit deux heures et plus d’autonomie.
  • Entre 1,5 et 2 L : les modèles haut de gamme se distinguent par le fait d’avoir des chaudières de cet ordre de grandeur, de façon à permettre une utilisation continue pendant 3/4 heures.

De nombreux fers à repasser avec une chaudière offrent également la possibilité d’ajouter de l’eau au réservoir pendant le fonctionnement du fer : cette fonction, appelée « remplissage continu », permet d’étendre l’autonomie de travail pratiquement à l’infini, puisqu’il n’est pas nécessaire d’attendre que le réservoir soit vide et que la pression soit annulée pour le remplir.

Entretien

Le thème de l’eau est également lié à celui de l’entretien (auquel nous avons également consacré une section spéciale : lisez-le pour en savoir plus sur les opérations nécessaires à l’entretien parfait du fer) : le calcium et le magnésium, que l’on trouve dans toutes les eaux non déminéralisées, sont les ennemis naturels du fer qui se produisent lorsque l’outil est utilisé à haute température. Les résultats sont absolument dommageables : la plaque peut devenir plus lente en glissant, ou pire encore, le calcaire peut rendre le fer inutilisable.

Les centrales vapeur les plus avancées ont toujours une fonction calcaire, dont il existe plusieurs types. Le choix d’un fer à repasser avec un système anti-calcaire est à recommander avant tout à ceux qui vivent dans les zones côtières, où l’eau est généralement plus dure, c’est-à-dire riche en sels minéraux (dans ces cas, dans le livret d’instructions, il est souvent recommandé d’utiliser 50% d’eau distillée et 50% d’eau du robinet simple).
Enfin, il convient de noter que de nombreux fers à repasser sont livrés avec des accessoires utiles pour l’entretien, comme un plateau pour vider la chaudière lors de l’utilisation de la fonction calcaire.

4. Puissance et consommation

Le quatrième facteur décisif dans le choix de la centrale vapeur est la consommation d’énergie.

Puissance

Un fer à repasser qui absorbe une grande quantité de watts se réchauffe rapidement, porte l’eau à température et est donc immédiatement prêt à distribuer de la vapeur. A titre indicatif, un fer à repasser d’une puissance absorbée de 1000 W ne nécessite pas moins de 5 minutes pour être prêt à l’emploi, mais peut aussi prendre plus de temps, selon le cas, alors qu’un modèle de 2000 W prend généralement environ 2 minutes.

L’absorption d’un fer à repasser affecte également la pression générée dans la chaudière, le jet de vapeur délivré et, surtout, la consommation d’énergie.

Consommation

De ce point de vue, de nombreux fabricants mettent sur le marché des fers à repasser équipés d’une fonction « Eco » qui, lorsqu’elle est activée, permet de réduire d’un pourcentage généralement compris entre 20 et 40% la consommation de la facture.

D’autre part, il faut noter que les fers équipés de la fonction Eco sont généralement plus chers que ceux qui ne le sont pas, et que l’activation de la fonction Eco entraîne inévitablement une diminution des performances du fer.

Une autre fonction conçue pour éviter le gaspillage inutile d’énergie est la mise hors tension automatique : les fers qui en sont équipés sont automatiquement éteints après quelques minutes que le fer à repasser n’est pas utilisé.

Enfin, certains fers ont des fonctions spéciales liées à la sélection de la température, qui se fait automatiquement en fonction des tissus à repasser ou, dans certains cas, ne se fait pas du tout (ces fers repassent chaque article à la même température).

De cette façon, le temps de chauffage du fer à repasser et le temps de repassage sont un peu réduits, avec un allègement conséquent de la consommation dans la facture.
À cet égard, vous pouvez également être intéressé par notre section sur les différents types de tissus et les températures appropriées pour le repassage.

5. Semelle

Enfin, lors du choix du fer à repasser avec chaudière, il faut tenir compte de celui lié à la plaque : en fonction du matériau, de la forme et de la quantité et de la répartition des trous qui s’y trouvent, un fer à repasser peut être plus approprié pour travailler sur un type de vêtement ou un autre. Dans les paragraphes suivants, nous traiterons de ces caractéristiques plus en détail, et plus d’informations peuvent être trouvées sur notre page dédiée aux plaques de fer.

Matériau

Les matériaux utilisés pour fabriquer la plaque d’une centrale vapeur sont au nombre de quatre, chacun avec des particularités différentes :

  • Acier : le plus solide des quatre, assure une distribution uniforme de la chaleur et un fonctionnement régulier, mais les plaques d’acier ne sont généralement pas très précises dans les détails, comme les espaces entre les boutons ou les poignets.
  • Téflon : moins résistant que l’acier, mais répartit la chaleur encore plus uniformément, et grâce à ses propriétés anti-adhésives permet une douceur maximale sur les tissus.
  • Aluminium : moins glissant que l’acier et le Téflon, est généralement utilisé pour les plaques de forme allongée et avec des trous dans la pointe qui assurent une précision maximale entre les boutons et sur les cols.
  • Céramique : délicate sur les fibres et caractérisée par une répartition uniforme de la chaleur, parfaite sur les tissus les plus délicats, mais les plus fragiles des quatre matériaux.

Forme

Le poids et la taille de la plaque varient d’un fer à l’autre. En général, une plaque mince, avec une pointe allongée, peut s’ajuster plus facilement et plus précisément entre les boutons d’une chemise ou dans des endroits difficiles à repasser comme les cols et les poignets.

Au contraire, une grande plaque permet un repassage rapide et en douceur de vêtements simples comme les chemises en coton ou en jeans, où aucune attention particulière n’est requise.

Trous

En plus de ce qui précède, il est également conseillé de prendre en considération le nombre de trous présents sur la plaque et leur positionnement. Par exemple, une plaque sur laquelle les trous sont répartis uniformément sur toute la surface permettra une meilleure distribution de la vapeur et donc un travail rapide, tandis qu’une plaque où les trous sont principalement concentrés sur la pointe peut être plus appropriée pour un travail de précision.

La marque est-elle importante ?

La marque est toujours importante lors de l’achat d’une centrale vapeur, notamment pour la possibilité de trouver des pièces de rechange. En outre, il convient de mentionner que certaines entreprises de production se sont spécialisées dans des technologies particulières : par exemple, Philips a développé des technologies de sélection de température, tandis que Rowenta s’est concentrée sur la production de plaques très précises. Certaines marques, en revanche, ont préféré développer des caractéristiques particulières du point de vue du design : c’est le cas de Polti, qui produit des modèles avec la poignée en liège.
Souvent sur le marché on trouve aussi des produits de marques inconnues, bon marché et avec des données techniques intéressantes : notre conseil est d’être prudent, car une marque bien connue est aussi une garantie de fiabilité et de qualité des matériaux et d’efficacité du service à la clientèle.

Le prix est-il important ?

Dans le cas des centrales vapeur, il faut dire que la qualité a un prix. Un fer à repasser qui garantit de bonnes données du point de vue de tous les cinq facteurs que nous avons indiqué comme décisifs dans l’achat a nécessairement un prix élevé, disons au-dessus de 150 euros. Il est possible, bien sûr, d’acheter des modèles de plus petites capacités, moins puissants, capables de produire moins de vapeur, mais il faut d’abord évaluer leur utilité, en considérant par exemple qu’avec moins de 100 euros, vous pourriez gagner un modèle avec un réservoir intégré parmi ceux que nous considérons « le meilleur en absolu », qui offre des performances comparables à un modèle avec une chaudière séparée avec peu de performance, et probablement une gamme pas beaucoup moins.
Comme pour la gamme de prix des centrales vapeur, si autour de 150 euros nous pouvons parler de la gamme moyenne, où vous pouvez trouver de bons modèles, pour gagner un « meilleur de tous », vous pouvez avoir à dépenser environ 300 euros.

Foire aux questions

Comment utiliser ma centrale vapeur ?

En général, la manière standard d’utiliser la centrale vapeur est de remplir le réservoir d’eau, d’allumer le produit et de sélectionner la température désirée (généralement la plus basse de celles qui seront utilisées dans cette session, en fonction des tissus à repasser : ici vous pouvez lire notre guide sur les températures appropriées pour le repassage de différents tissus). Un voyant lumineux indique que la température sélectionnée a été atteinte. Ensuite, vous pouvez commencer à repasser.
Certains appareils se règlent automatiquement, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de procéder à un réglage préalable ou de diviser les vêtements en fonction des tissus.
Vous trouverez plus d’informations sur l’utilisation du fer à repasser et de la chaudière dans le guide que nous avons préparé sur la façon de repasser.

Comment nettoyer votre centrale vapeur ?

Le nettoyage de la chaudière d’un fer à repasser est certainement une opération très importante : un bon entretien signifie prolonger la durée de vie du produit et maintenir des performances élevées à tout moment. Un chiffon humide peut suffir pour le fer à repasser et le reste du boîtier de l’appareil.
Beaucoup plus complexe est le nettoyage de la plaque, qui peut se faire soit avec des produits spécifiques, facilement disponibles sur le marché, soit avec des méthodes ménagères très simples : par exemple, vous pouvez l’essuyer avec un chiffon imbibé d’eau, de vinaigre et de sel, ou du détergent pour la vaisselle.
Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur notre page d’entretien du fer à repasser.

Comment enlever le calcaire du fer à repasser avec la chaudière ?

Si le fer à repasser n’a pas de système anti-calcaire, attendez que le fer à repasser refroidisse, remplissez le réservoir d’eau propre et videz-le dans l’évier.
De nombreux produits haut de gamme ont des modes de détartrage efficaces. En fait, certains appareils ont une sorte de robinet sur les parois de la chaudière : tourner le bouton enlève le calcaire. Le plus avancé de tous les avertit l’utilisateur lorsqu’il est temps de nettoyer le calcaire.

Que faire pour nettoyer la chaudière du fer ?

En plus du nettoyage régulier du calcaire, un nettoyage en profondeur de la chaudière permet de maintenir le produit en bon état de fonctionnement dans le temps.
Voyons donc un système domestique pour nettoyer la chaudière. Notre conseil est de préparer une solution composée de 50% de vinaigre et 50% d’eau du robinet. Celle-ci doit être versée dans le réservoir de votre fer à repasser, qui devra se réchauffer, puis distribuer de la vapeur. Après le premier cycle de nettoyage, vous pouvez aussi en faire un deuxième, en changeant les pourcentages : 10% de vinaigre et 90% d’eau.

Quelle eau dois-je utiliser avec mon fer à repasser et ma chaudière ?

Chaque fer à repasser peut être utilisé avec de l’eau du robinet. Dans de nombreuses régions, telles que les zones côtières, l’eau domestique est très dure, a une forte concentration de calcaire. L’utilisation d’eau riche en calcaire, à long terme, pose quelques problèmes : avec le temps, les trous dans la plaque pourraient se boucher, et le fer à repasser pourrait alors distribuer moins de vapeur.
Pour éviter cela, la meilleure chose à faire est de comprendre la dureté de l’eau dans votre région, et, dans le cas où, ajouter de l’eau déminéralisée ou distillée à l’eau du robinet.

Quel est le meilleur fer à repasser avec chaudière ?

Il n’est pas facile de dire quel est le meilleur modèle, car cela dépend des besoins particuliers que chacun peut avoir.
Ceci est également bien connu des sociétés de production, qui mettent continuellement de nouveaux appareils sur le marché pour satisfaire toutes les exigences possibles.
D’ailleurs, si vous voulez un aperçu des besoins les plus courants et quels sont les meilleurs modèles pour y répondre, vous pouvez consulter notre page dédiée aux meilleures centrales vapeur.

Combien consomme une centrale vapeur ?

La consommation d’un fer à repasser avec une chaudière dépend des caractéristiques du produit lui-même. L’augmentation de la puissance a également une incidence sur les coûts, selon la façon dont vous repassez.
En général, le nombre de watts d’un appareil est d’environ 2000, et plus le nombre de watts est élevé, plus le fer à repasser avec chaudière est puissant et rapide.
Les modèles les plus puissants conviennent à ceux qui ont un nombre élevé de vêtements hebdomadaires à repasser : ceci entraîne inévitablement une forte consommation d’énergie.
Cependant, il existe des moyens de limiter la consommation. La plus connue et la plus connue est la fonction Eco, un mode de fonctionnement du fer à repasser qui vous permet d’économiser de l’énergie en réduisant la quantité de vapeur que vous fournissez.
Les autres systèmes sont l’autorégulation de la température et de la vapeur, qui permet d’éviter les déchets inutiles, et l’arrêt automatique.

Ma-centrale-vapeur.net